fbpx
 
20 mai 2020
Par Franck Oliver
Partager :

Devenez propriétaire avec l’aide de ses parents

Près de la moitié des milléniaux qui ont accédé à la propriété affirme avoir reçu une aide de leurs parents. Grâce à l’augmentation du marché immobilier des dernières années, de nombreux baby boomer aident leurs enfants en finançant une partie de la plus value de leur propriété. Permettant ainsi à la constitution de la mise de fonds. Il est également possible pour eux de faire un don non remboursable. Voici quelques options possibles

La mise de fonds

Les milléniaux ont des revenus souvent plus confortables que leurs parents si on compare les époques, mais l’augmentation du marché immobilier des dernières années, l’endettement et les habitudes de consommation actuelles rendent l’accès à la propriété plus difficile. Constituer sa mise de fonds peut être un véritable défit. Pour les parents qui le peuvent, il y a plusieurs options pour aider ses enfants.

La mise de fonds peut être un don

Si le parent détient des placements ou une somme disponible dans les comptes d’épargne, c’est possible de faire un don aux enfants pour les aider à constituer la mise de fonds. Noter qu’un document (lettre de don) doit être signée entre le parent et l’enfant indiquant que la somme est un don non remboursable et non un prêt assujetti à des conditions de remboursement. 

La mise de fonds peut provenir d’un refinancement

Si le parents est propriétaire d’une maison qui a plus de 20% d’équité il est possible de refinancer la propriété. Par exemple, un parent qui serait propriétaire d’une maison évaluée à 400 000$ et qui présentement à une hypothèque de 200 000$; pourrait refinancer sa propriété jusqu’à un maximum de 320 000$. Ce qui permet de libérer une somme de 120 000$ pouvant être «donnée» à l’enfant pour l’aider à constituer en tout ou en partie sa mise de fonds. 

Le parent qui refinance sa propriété doit se qualifier pour la somme refinancé et le montant sera aussi en fonction de la valeur marchande indiqué dans le rapport de l’évaluateur agréé. 

La mise de fonds peut provenir d’une garantie collatérale

Dans cette situation, le parent qui est propriétaire d’une maison qui dispose d’une bonne équité peut offrir en garantie une portion de la valeur de sa propriété. Cette nouvelle garantie sera alors utilisé comme une partie ou la totalité de la mise de fonds.

Les parents peuvent servir de coemprunteur ou caution  

Parfois l’historique de crédit, les ratios d’endettement ou un emploi trop récent ne permettent pas de se qualifier seul. Pour réussir à obtenir un financement hypothécaire il est possible sous certaines conditions qu’une personne devienne coemprunteur ou caution.

Le caution et le coemprunteur sont tous les deux responsables de l’entièreté de la créance en cas de défaut de paiement. La différence importante entre l’endossement et être co-emprunteur réside dans le gain de la vente lorsque la propriété sera vendue. Dans le cas d’un co-emprunteur le parent devra payer du gain en capital sur sa portion et les gains seront répartis à 50/50 puisque les deux personnes sont propriétaires en parts égales.

Pour ce qui est de l’endossement, la personne qui endosse un de ses enfants doit prendre en compte que la dette fera partie intégrante de son passif et donc de ses ratios d’endettement. Il peut alors être plus difficile pour le parent d’emprunter de son côté.

Il est possible pour le parent qui cautionne ou qui est co-emprunteur de se retirer mais seulement lorsque son enfant sera en mesure de se qualifier seul auprès du prêteur. 

Appelez-nous
(514) 793-2003